Anorexie·Réflexions

Carapace

alina-sofia-127298C’est dur.

Ma grand-mère est morte samedi, elle n’est plus, on repense aux souvenirs, à la vie qui passe, aux bonheurs passés, la vie prend un goût d’acier.

Et maman, maman qui est malade, qui fait trop de sport, pour ne pas penser.

Et moi, qui doit chercher un boulot, qui ne sait pas quoi faire de ma vie, quoi accomplir. J’ai un enfant, c’est déjà bien. C’est même l’essentiel. Mais il manque, il manque quelque chose à ma vie.

Si dur.

Et continuer à chercher pourquoi je vais si mal, se rendre compte que je me pose trop de questions, et qu’au final, certainement, je me suis posée les mauvaises questions, qui m’ont emmenées sur le mauvais chemin. Cul-de-sac.

Non, il n’y avait rien à changer, je ne devais pas ressembler aux Miss Lycée Parfaites pour être heureuse, pour être guérie de l’anorexie. J’ai cru comprendre qu’il fallait changer pour guérir, qu’il fallait me changer pour me conformer aux modèles existants de perfectitude.

Mais on m’a jamais demandé de changé, en tout cas, pas les gens qui m’aiment. Ils voulaient que je guérisse, mais ils m’aimaient comme j’étais.

Et maman, j’ai peur pour elle, elle va mourir, quoi qu’elle fasse, sport ou non, et papa aussi, ça me fait un trou au cœur. Mes piliers, je les aime si fort. Ils me connaissaient avant, pendant, après…briser ma carapace…arrêter de faire semblant…revenir à moi.

Avant, qu’est ce que j’aurais fait ? Comment j’aurais réagi ? Faire que mon cœur au plus profond de moi me guide, et non ma volonté de me conformer à un modèle qui n’a plus aucun sens à mes yeux.

Je suis désolée si cet article est un peu confus et abstrait pour vous, il me fait du bien, ce blog est vraiment une sorte de journal intime pour moi.

 

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Carapace »

  1. Ces moments de doute, de questions, d’angoisse face au chemin à suivre sont compliqués à vivre. La seule solution c’est de reprendre contact avec soi. C’est compliqué, ça prend du temps. Mais ça en vaut le coup. Courage. Chaque chose en son temps.
    Pensées affectueuses pour ta grand-mère, toi et tes proches.

    Aimé par 3 people

  2. Tu as beaucoup de courage d’écrire ces lignes. Tu as bien raison d’utiliser ton blog pour extérioriser tes pensées et nous ne sommes pas là pour te juger, seulement pour te soutenir dans ces moments difficiles. Toutes mes pensées positives t’accompagnent dans cette période douloureuse.

    Aimé par 2 people

  3. Oui transmettre par écrit ses ressentis, ses peurs fait tellement de bien … c’est comme si en posant les maux sur le papier, on laissait s’envoler une partie de la douleur … Je crois que vous avez un début de réponse à vos questions: « Faire que mon cœur au plus profond de moi me guide, et non ma volonté de me conformer à un modèle qui n’a plus aucun sens à mes yeux. »

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s